L'Ardèche

Découvrir
Le Pôle archéologique départemental
L'actualité archéologique
Share

L'actualité archéologique

La base départementale du Quéret à Salavas est prête pour sa restructuration !

Cet établissement d’accueil géré par le Département connaîtra à partir du 1er septembre 2021 un important chantier afin de proposer dans les mois à venir de nouvelles conditions d’accueil pour les groupes, avec au programme des travaux de terrassement pour l’extension et la construction de bâtiments.

Voir l'image en grandEn amont de ce chantier, le Pôle archéologique départemental - MuséAl intervenait du 5 au 7 juillet pour un diagnostic d’archéologie préventive. Il s’agissait de vérifier la possible présence de vestiges archéologiques sur l’emprise du projet. Ce diagnostic constituait un véritable enjeu au regard des découvertes faites dans ce secteur et, paradoxalement, de l’absence d’opérations archéologiques dans les environs du projet. La contiguïté avec la rivière Ardèche, toute proche, et son emplacement au carrefour de l’entrée des gorges de l’Ardèche, de la plaine de Vallon-Pont-d’Arc et de la route de Barjac vers le Languedoc en font un endroit stratégique pour les installations humaines, de la Préhistoire jusqu’à aujourd’hui.


Voir l'image en grandConstruite dans les années 1970, la base départementale est installée contre le flanc est de la colline de Jeau où quelques artefacts (silex, céramique) ont été découverts, suggérant la présence d’un oppidum. À 400 m au sud existait une nécropole mégalithique du Néolithique final fouillée par Jules Ollier de Marichard, aujourd’hui détruite. Enfin, à environ 500 m au sud-est, la grotte de la Chaire a livré des vestiges dont la chronologie s’étire du Néolithique au haut Moyen Âge.



Voir l'image en grandUn seul grand sondage de 100 m² a été pratiqué à l’endroit de ce qui sera le futur espace de restauration. Réalisé en gradins, ce sondage a permis de prendre en compte toute la hauteur du décaissement prévu (5 m). Les restes de possibles structures de combustion ainsi que des tessons de céramique et de verres attribuables à la fin de l’Antiquité ou au début du Moyen Âge ont été mis au jour.
Mais l’étude des couches sédimentaires a surtout permis de mettre en évidence de profondes modifications du paysage dans les environs de Vallon-Pont-d’Arc depuis 100 000 ans, alors que des populations humaines étaient déjà bien présentes dans ce secteur de confluence entre l’Ardèche et l’Ibie.
Les études à venir préciseront les causes environnementales et l’importance de ces modifications paysagères, ainsi que la nature des occupations humaines dont les témoins ont été trouvés pendant ce diagnostic.

Aménageur : Département de l’Ardèche
Responsable d’opération : Nicolas Lateur – Pôle archéologique départemental – MuséAl
Étude géormorphologique : Didier Cailhol – Univ. Toulouse II Jean Jaurès – UMR 5608 TRACES
Moyens mécaniques : Entreprise Reynouard TP et transports - Labeaume

Diagnostic archéologique à Tournon-sur-Rhône

Le lundi 7 mai 2021, les archéologues du Pôle archéologique départemental-MuséAl sont intervenus pour un diagnostic archéologique au sein de l’église Saint-Julien de Tournon-sur-Rhône, dans la chapelle des Pénitents classée au titre des monuments historiques depuis 1922. Construite essentiellement au XVe siècle cette église possède une disposition typique du style gothique méridional. L’établissement est au départ érigé en collégiale par l’évêque de Valence en 1316. Au XVIe siècle, il servira au culte protestant. Le chapitre des chanoines finira par être supprimé en 1790, au moment de la Révolution française.

Cette intervention s’inscrit dans un projet de restauration des peintures murales de la chapelle des Pénitents, datées de la fin du XVe siècle. Organisée dans le but de rendre compte de l’état sanitaire de l’édifice, cette action a aussi constitué l’occasion de mieux documenter la chronologie de l’édifice qui reste encore mal connue. Elle a été réalisée en collaboration avec la commune de Tournon-sur-Rhône, le Service régional de l’archéologie (SRA), la Conservation régional des monuments historiques (CRMH), l’entreprise d’architecture AA Valence et l’entreprise de rénovation et de restauration du bâti ancien Rozier-Porte.

Archéologie préventive dans le cœur d'Aubenas...

Le Pôle archéologique de l'Ardèche aux côtés des collectivités locales.


Voir l'image en grand Rue CordeliersLe Pôle archéologique départemental intervenait ce mercredi 3 mars une nouvelle fois à Aubenas. Cette opération fait suite à 4 diagnostics d'archéologie préventive qui ont eu lieu rue de la Grange et place de la Grenette en 2019, rue des Cordeliers en 2020 et rue Auguste-Bouchet en février 2021. Les archéologues du Département de l'Ardèche apportent ainsi leur expertise au cours des travaux d'urbanisme qui se déroulent dans le centre historique d'Aubenas, dans le cadre du programme européen "Action cœur de ville". Ces recherches s'inscrivent dans une belle dynamique de renouvellement de nos connaissances sur la ville d'Aubenas et son évolution au fil des siècles, à travers la fouille du Couvent des Cordeliers par Mosaïques Archéologie (2019-2020) et l'étude du château des Montlaur par Evéha (2015-2019).

Voir l'image en grand Rue Auguste Bouchet
En accompagnant les collectivités, le Pôle archéologique départemental assure ainsi ses missions de service public en participant à la documentation et la préservation de notre patrimoine tout en permettant l'aménagement du territoire. Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont témoigné de leur intérêt pour notre Histoire !
Les résultats de ces opérations du Pôle archéologique seront bientôt présentés.

1821-2021 : 200 ans de fouille à Alba

En 1819 le ministère de l’intérieur demande un recensement des monuments anciens. Jacques Christian Joseph Paulze d’Ivoie, alors préfet de l’Ardèche charge Honoré Flaugergues, astronome et juge de paix d’effectuer des recherches. Flatté mais se disant trop âgé, il délègue ces travaux à Lustron, greffier de justice de paix. Celui-ci arpente alors les plaines d’Alba.

Voir l'image en grandEn mai 1821, Lustron demande une avance et des outils pour fouiller. Le 9 septembe 1821 il débute les fouilles et découvre d'un bâtiment de 50 mètres de long sur 8 de large faisant angle avec une seconde aile de même largeur. L'aile nord est bordée au sud par un caniveau et "pavée d'une mosaïque parfaitement suivie sur toute sa longueur en petites pierres grises". Craignant des dégradations, Il recouvre les fouilles pour protéger cette mosaïque. Flaugergue est gagné par l’entousiasme.

C’était il y a 200 ans....

Voir l'image en grand Voir l'image en grand

MUSEAL

99 route de Viviers
07400 Alba-la-Romaine
museal@ardeche.fr
Tel. 04 75 52 45 15

MUSEAL

Hôtel du Département
Quartier la Chaumette - BP737
07007 Privas cedex
Tel. 0801 900 007